A l'affiche NBA Sport US

[PREVIEW FINALES] Mavericks vs Warriors – NBA

Nous sommes désormais à quelques encablures de l’affrontement entre l’équipe menée par le jeune slovène Luka Doncic et la vieille garde du général Curry de retour au premier plan. Fait rarissime, ce premier match des finales de Conférence verra s’affronter le troisième et le quatrième de la dernière saison régulière à l’ouest. Pas de premier, ni de second, place aux surprises, enfin presque. A l’occasion de cette preview NBA, nous reviendrons sur les dynamiques de chaque équipe, les clés collectives et individuelles de cette série afin d’appréhender au mieux une bataille de l’ouest qui s’avère plus difficile qu’il n’y parait.

Les dynamiques

Les Warriors ont avancé plutôt tranquillement dans ces Playoffs 2022. Après avoir écarté les Nuggets du double MVP Nicola Jokic, beaucoup trop seul pour les inquiéter (4-1), les hommes de Steve Kerr ont eu un peu plus de répondant avec les jeunes Grizzlies plein de fougue, les griffes acérées, prêts à en découdre. En remportant le match 1 à Memphis et en récupérant l’avantage du terrain, les Warriors avaient fait le plus dur. Malgré un coup de croc de Ja Morant à 47 points lors du deuxième match, la blessure du nouveau MIP combinée à l’expérience des ex-champions rendait la tâche quasi-impossible pour la jeune garde du Tennessee. N’en déplaise à Dylon Brooks, les « vieux  » Warriors sont toujours là. Ils finissent la série à Memphis sur un 4-2 assez révélateur.

A l’inverse, les Dallas Mavericks du génie des Balkans, ont connu un parcours plus houleux. Les cardiaques texans arrivent fatigués dans ces finales, mais avec un capital confiance gonflé à bloc. Le mental, leitmotiv de leur parcours, a d’abord permis de se défaire du Jazz d’Utah. Malgré une défaite d’un point lors du Match 4, les Mavs trouvent les ressources nécessaires pour finir la série 4-2. Ils concluent la série sur une victoire à l’extérieur, symptomatique de leur nouvel état d’esprit. Avec un Brunson en feu (27 points sur le premier tour), les hommes de Kidd s’attaquent à la montagne Suns. Donnés perdant, d’autant plus après les deux premiers matchs, le collectif de Dallas va trouver les ressources pour revenir. Ils offrent même un spectacle sensationnel à leurs fans avec un match 7 en forme de fessée pour les Suns.

Bouleversement par rapport aux années précédentes, la pépite slovène n’avance plus seul. C’est un véritable collectif, avec un supportingcast au niveau, un coach retrouvé et un mental d’acier qui se présente pour ce match couperet. Cette fois, contrairement à l’affrontement contre les Clippers l’année passée, le collectif texan va rouler sur une équipe des Suns étouffée par une adresse et une défense collective injouable.

Les clés collectives

La dynamique collective et l’apport des role players sera déterminant pour Dallas. Luka Doncic, très propre (56% à 2 points en PO), ne phagocyte pas toutes les actions. Les Mavs auront besoin de lieutenants pour soulager la star texane. Dorian Finney-Smith et Reggie Bullock sont adroits et toujours aussi pénibles défensivement. Maxi Kleber est quant à lui toujours aussi précis (50% à trois points en PO). Surtout, impressionnant lors de la série face à Phoenix, Jalen Brunson et Spencer Dinwiddie devront venir au soutien du slovène dans la playmaking afin de trouver d’autres solutions dans la création offensive.

Défensivement, le but pour Dallas est de maintenir le niveau d’intensité entrevu. Doncic devra poursuivre son implication. En effet, sans être le plus grand défenseur de « un contre un », il demeure une menace à l’interception gênant les transmissions adverses et la fluidité d’attaque (2 interceptions par match en PO). Les rotations seront également prépondérantes. Face à la circulation de balle et la menace longue distance que représentent les Warriors, la rapidité des soutiens défensifs aperçus contre Phoenix devront être au rendez-vous.

Côté Warriors, Steve Kerr devra s’appuyer sur son trio star (Curry-Thompson-Green) rodé aux joutes des Playoffs. Il faudra bâtir autour de cette expérience tellement précieuse à l’approche de ces matchs à pression.

Côté tactique, l’ex-sniper de Chicago aura un choix à faire pour sa raquette. Profiter de la faiblesse intérieure adverse et donner plus de minutes à Kevon Looney ? Au contraire, partir dans un affrontement small ball contre small ball avec Green au poste 5 ? En réalité, le coach de Golden State fera parler sa science et s’adaptera à chaque rencontre. Il saupoudrera les minutes de Looney quand il faudra. Néanmoins, avec deux équipes centrées sur les extérieurs, la bataille de la raquette aura vraisemblablement son importance.

Par ailleurs, Golden State semble plus armé que Dallas en terme de talent ou de variété au scoring. Cependant, en cas de panne du backcourt Curry-Thompson, le banc jaune et bleu pourrait être limité sur les lignes arrières. Seul Jordan Poole semble en mesure de faire la différence à un tel niveau. Cependant, il pourra aussi connaître quelques difficultés en défense notamment en cas de switch avec Doncic.

Les joueurs clés

Moins bon face aux Grizzlies, Poole est la solution pour les Warriors en cas de baisse de régime pour le duo magique Thompson-Curry. Après une énorme saison individuelle (18,5 points, 3,4 rebonds et 4 passes) , en sortie de banc ou titulaire, il devra montrer qu’il peut reproduire ses performances au plus haut niveau. Son rôle sera prépondérant au scoring notamment pour palier la faiblesse du banc sur ce plan.

SAN FRANCISCO, CALIFORNIA – Jordan Poole #3 – (Photo by Ezra Shaw/Getty Images)

Même si les fans du Chef n’approuvent pas, les Dallas Mavericks possèdent peut-être le meilleur joueur de la série : Luka Doncic. Avec 31,5 points à 56%, 10,1 rebonds et 6,6 passes, le joueur slovène réalise une postseason incroyable. Plus qu’une ligne de stats, le maître à jouer des Mavs semble avoir pris le pli des Playoffs. Moins dans le récital, plus dans le collectif, il fait des efforts en défense se plaçant ainsi en vrai leader. A l’aube de ces batailles féroces, ce détail a son importance. En effet, dans ce genre de combat, les stars font souvent la différence et Dallas en a une.

Pronostic

Avec d’un côté, un Luka Doncic déterminé et une équipe en pleine confiance après une victoire contre le premier de l’ouest, il faudra se méfier de Mavs plein de ressources. Cependant, l’expérience du trio multi-bagué des Warriors devrait tout de même permettre de dompter la bête slovène et de remporter cette série. En effet, avec six finales en huit ans, Golden State saura géré la pression d’un tel événement. Qu’en sera-t-il pour Dallas ?

D’autre part, le résident du Chase Center possède l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, Stephen Curry. A l’approche de ces Finales, il doit commencer à sentir le sang. Il devrait reprendre sa cape de super-héros afin de faire la différence. De plus, en terme de talent, Dallas semble un cran en dessous. En effet, ils ne possèdent pas de joueurs offensifs de l’envergure de Jordan Poole ou d’Andrew Wiggins.

Alors entre le collectif texan et le talent californien, notre cœur balance mais se dessine clairement un avantage aux Warriors. Score final 4-2.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :