Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : Jalen Duren, modèle de précocité

Blake Wesley est un joueur brut parmi les joueurs bruts. Les équipes qui verront en lui un potentiel créateur de son propre tir et pour les autres au poste 1, avec sa taille et son envergure et à seulement 19 ans, pourraient très bien le sélectionner dès les dernières places de la loterie.

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Alors que la March Madness réserve, comme à son habitude, son lot de surprise, la draft NBA 2022 sera la prochaine date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

Jalen Duren

Date de naissance : 18 novembre 2003 – Classe : Freshman

Université : Memphis Tigers (AAC) – Bilan 2021/2022 : 22v/11d

Poste : Pivot

Mensurations
Taille : 211 cm – Poids : 113 kg – Envergure : 226 cm

Statistiques saison
29 matchs joués // 12 pts // 8,1 reb // 1,3 ast // 0,8 stl //2,1 blk
25,3 minutes jouées/match // 59,7% FG // – % 3pts // 62,5% FT // 2,2 Tov // 2,7 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF

Modèle de précocité, Jalen Duren se distingue dès son quinzième anniversaire. En effet, il participe à cette époque à sa première compétition internationale avec les Etats-Unis U16. Plus jeune joueur de l’équipe, il remporte la médaille d’or aux Championnats des Amériques.

L’appétence du pivot pour le basket-ball s’est construite au fil du temps. Plus jeune, Jalen Duren pratiquait la balle orange mais également le baseball et le football américain. Rattrapé par ses mensurations impressionnantes, il se tourne vers les parquets et franchit les étapes une par une avec beaucoup de confiance.

Que ce soit sur le circuit AAU ou lors du CP3 Rising Stars Camp, le jeune prospect se distingue. Les projecteurs sont braqués sur lui et il est à lors considéré comme l’un des tous meilleurs jeunes joueurs du pays. Passé par la Roman Catholic High School à Philadelphie, Jalen Duren choisit, lors de son année Junior, de rejoindre la plus réputée Montverde Academy. Réalisant des actions défensives de grande classe, il permet à son équipe de terminer la saison avec un bilan de vingt victoires pour seulement une défaite.

Jalen Duren aurait du être éligible à la NCAA en 2022. Néanmoins, il a été reclassé dans la classe de 2021 pour le plus grand bonheur de Memphis qui le fait signer alors qu’il est encore tout jeune.

Dans l’équipe dirigée par Penny Hardaway, Duren retrouve un autre très jeune joueur sur qui les lumières se posent dès le début de saison : Emoni Bates. L’ailier prometteur déçoit au cours de la saison et semble en difficulté. Le pivot en profite et les spotlights se braquent désormais sur lui. Des performances de haut vol et des actions spectaculaires, il n’en faut pas moins pour voir les Big Boards s’affoler. Top 10 et même parfois Top 5 pour de nombreux médias, Jalen Duren possède les atouts pour se faire un nom.

DESCRIPTION DU JOUEUR

Jalen Duren sera très probablement, au soir de la Draft, le plus jeune joueur de la cuvée. Néanmoins, cette jeunesse ne transpire pas au niveau physique. Le pivot de Memphis est une bête athlétique. Ses mensurations parlent pour lui et son haut du corps semble taillé dans le marbre. Ce corps, Duren s’en sert bien lorsqu’il est sous le panier. Solide dans la raquette, il est très difficile à bouger et encore plus à enfoncer. Très vertical, il protège excellement le cercle et est dominant au rebond.

Le potentiel défensif est certain et il est difficile d’évaluer la limite de celui-ci. Joueur capable de changer le visage d’une équipe de ce côté du terrain, le pivot de Memphis est spectaculaire avec de nombreux contres à très haute altitude. Le temps de suspension dans les airs est également impressionnant et lui permet de dévier beaucoup de ballons. De même, lorsqu’un joueur arrive lancé face à lui, il a cette capacité à absorber le contact et à y résister sans sourciller. Sur défense en switch, Duren parvient à tenir tête aux extérieurs adverses. S’il n’a pas la vitesse de ces derniers, il reste au contact, son envergure faisant le reste.

Jalen Duren fait également parler ses qualités athlétiques sur transition. C’est un pivot qui aime courir et qui possède une belle mobilité. Très à l’aise pour aller chercher les alley-oops, il n’a pas eu de véritable meneur qui aime jouer le pick & roll cette saison. Or, en NBA, ce système de jeu est principalement utilisé et il y a fort à parier que le natif du Delaware sera une arme redoutable à ce niveau. Il lui faudra tout-de-même poser les écrans et ne pas glisser vers le cercle à chaque fois.

Si Jalen Duren est capable de briller dans la raquette, il est, en revanche, plus en difficulté quand il s’éloigne du cercle adverse. Il ne possède pas de tir fiable, bien que son tir mi-distance soit correct et ne prend pas du tout de trois points. Ses moves au poste sont limités et il va devoir étoffer son attirail offensif au risque d’être très peu utilisé en phase offensive. Sur la ligne des lancers-francs, la problématique reste la même pour le pivot. Il n’est, à l’heure actuelle, pas assez adroit et même s’il obtient de nombreuses fautes, il ne parvient pas à les concrétiser.

Au fil de l’année, Duren a pu monter en puissance mais surtout montrer de vrais flashs à la passe. Il a réussi à faire de bonnes lectures et à trouver le coéquipier libre lorsqu’il était poste bas. Cet aspect, peu entrevu à son entrée en NCAA, pourrait lui permettre de franchir un cap et d’être utilisé de différentes manières au niveau supérieur.

Toutefois, les pertes de balle sont nombreuses et ceci s’explique également par un dribble très moyen. De même, le pivot a tendance à faire beaucoup de fautes. Sa volonté de toujours chercher à dévier les tirs adverses en est une cause et il devra épurer son jeu pour éviter d’être benché tôt dans les matchs.

✔️ FORCES

  • Age
  • Mensurations
  • Physique NBA ready
  • Rebonds
  • Contres
  • Progrès à la passe

FAIBLESSES

  • Tir
  • Moves au poste
  • Fautes
  • Pertes de balle

📈 SWING SKILL

  • Développer des moves en attaque lui permettant d’impacter des deux cotés du terrain

PRÉDICTION DRAFT 2022

Début-milieu de premier tour (places 8-15)

Equipes potentiellement intéressées : San Antonio Spurs, Charlotte Hornets, Oklahoma City Thunder

Jalen Duren devrait attirer les équipes en manque de talent sur les postes intérieurs. Les San Antonio Spurs, ont montré de vraies limites dans ce secteur de jeu et parier sur un très jeune joueur capable de changer l’identité défensive de l’équipe pourrait être intéressant. Aux côtés de DeJounte Murray, cette dernière pourrait s’avérer redoutable.

Côté Hornets, la tentation d’un duo LaMelo Ball – Jalen Duren donne l’eau à la bouche. Utilisé comme poseur d’écran, le pivot pourrait bénéficier de la vista du meneur. Nous pourrions ainsi assister à l’une des connexions les plus spectaculaires de la ligue.

Enfin, le Thunder aura probablement l’œil sur Chet Holmgren pour son deuxième choix. Toutefois, si Orlando venait à sélectionner le joueur de Gonzaga, Oklahoma City et son front office pourrait se tourner vers Duren en douzième position.

TIERS DU CCS : Tiers « Starter/6ème homme »

Jalen Duren est un très jeune joueur avec qui il faudra se montrer patient. Néanmoins, le physique déjà prêt pour les joutes NBA et la mentalité du jeune homme pourraient s’avérer très utile dans un roster. Annoncé lottery pick, l’ancien de Memphis pourrait avoir du temps de jeu et glaner de l’expérience assez rapidement. Dans des équipes en mal d’intérieurs impactant, Jalen Duren serait alors un pari sur l’avenir et il n’est pas impossible de le voir starter des matchs au cours de la saison. Son appétence pour le pick & roll et sa capacité à aller chercher des ballons en très haute altitude sont des valeurs sûres qui rassurent certainement les franchises. Son apport défensif est quant à lui son plus gros atout.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tiers « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tiers « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tiers « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tiers « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tiers « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tiers « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Potentiel All-Star »

Tier « Starter ++ »

Tari Eason – Jaden HardyHarrison IngramBen MathurinJohnny DavisTyty WashingtonAJ GriffinJaden Ivey

Tier « Starter/6ème homme »

Keegan MurrayPatrick BaldwinNikola JovicBryce McGowensMoussa DiabatéCaleb HoustanOchai AgbajiKennedy ChandlerKendall BrownJD DavisonBlake Wesley

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon SeabronMarJon BeauchampJean MonteroWalker KesslerJaylin WilliamsCaleb LoveChristian Braun

Tier « Fin de rotation »

Wendell Moore JrJulian ChampagnieIsmaël KamagatéJaime Jaquez JrTrayce Jackson-DavisHugo BessonChristian KolokoMax ChristieJustin LewisEJ Liddell

Tier « G-League/2Way »

Andrew Nembhard

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :