Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : Jabari Smith, le tir comme porte d’entrée

Blake Wesley est un joueur brut parmi les joueurs bruts. Les équipes qui verront en lui un potentiel créateur de son propre tir et pour les autres au poste 1, avec sa taille et son envergure et à seulement 19 ans, pourraient très bien le sélectionner dès les dernières places de la loterie.

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Alors que la March Madness a réservé, comme à son habitude, son lot de surprises, la draft NBA 2022 sera la prochaine date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

JABARI SMITH JR.

Source : Montgomery Advertiser

Date de naissance : 13 mai 2003 – Classe : Freshman

Université : Auburn Tigers (SEC) – Bilan 2021/2022 : 28v/6d

Poste : Ailier fort

Mensurations
Taille : 208 cm – Poids : 100 kg – Envergure : 215 cm

Statistiques saison
34 matchs joués // 16,9 pts // 7,4 reb // 2 ast // 1,1 stl // 1 blk
28,8 minutes jouées/match // 42,9% FG // 43,5% 3pts // 79,9% FT // 1,9 Tov // 2,1 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF

En regardant son pedigree, il semble que Jabari Smith Jr. soit né pour jouer au basket et surtout intégrer la si convoitée sphère professionnelle de la NBA. Son père, Jabari Smith Sr. a joué 5 saisons en NBA, naviguant entre les Kings, les Sixers et les Nets. Il a inculqué à son fils des valeurs importantes pour un futur joueur NBA : l’humilité et le travail. Dans une interview, Jabari Smith Jr. explique que son père le faisait gravir de longs escaliers dès ses 5 ans pour lui montrer que rien ne lui serait donné. Anecdote de plus, Smith a tatoué « Forever Humble » sur sa poitrine. L’un des cousins éloigné de Jabari Smith Jr. n’est autre que Kwame Brown, n°1 de draft en 2001, 13 saisons en NBA mais surtout considéré comme l’un des bust les plus emblématiques des 21ème siècle. Assurément, ce cousin pourrait prodiguer de précieux conseils à Jabari Smith pour lui éviter un destin semblable.

Natif de Fayetteville en Géorgie, Jabari Smith Jr. débute son parcours lycéen en seconde année avec l’école de Sandy Creek, situé à Tyrone. Rapidement, il s’impose comme LE joueur clé de son équipe. Lors de son année junior, Smith récolte 24,5 points en moyenne ajoute 10,8 rebonds et 2,8 contres. Durant l’été 2019, il est invité à rejoindre Team USA pour les Championnats du monde U16. Dans un environnement différent, Smith montre de belles qualités et participe à la conquête de l’or en tournant à 13,8 points et 6,2 rebonds en moyenne. On notera ses 22 points et 9 rebonds dans le premier match contre l’Argentine et surtout ses 14 points à 6/9 au tir et 9 rebonds en finale contre le Canada. La saison suivante, son année senior, Jabari Smith conduit Sandy Creeks à une deuxième place du championnat d’état avec des moyennes toujours impressionnantes : 24 points, 10 rebonds, 3 interceptions. L’état de Géorgie tient sa pépite. Jabari Smith reçoit les honneurs du Mister Georgia Basketball en 2021 et Gotorade Player of The Year de l’état de Géorgie. Comme chaque jeune superstar en puissance, il est sélectionné au McDonald’s All American, Jordan Brand Classic et au Nike Hoop Summit.

Dès le début de dernière saison de high school, Smith s’est engagé avec le programme d’Auburn. Une décision presque naturelle au regard de son parcours. Le programme des Tigers a déjà attiré le M. Georgia Basketball 2019, Sharife Cooper avant d’obtenir par transfert Walker Kessler, remportant ce même titre individuel en 2020. Auburn aime les stars de Géorgie et Jabari Smith n’échappe pas à la règle. Recrue 5 étoiles par consensus, Smith est la première recrue avec une telle notation à rejoindre Coach Pearl depuis qu’il a pris les rênes des Tigers en 2014. N°5 de la classe de recrutement d’ESPN, il est tout simplement le joueur le mieux classé de l’histoire du programme depuis la mise en place du système classification en 2007.

Jabari Smith Jr. rejoint donc l’explosif coach Bruce Pearl qui entame sa huitième saison à la tête des Tigers. Avec sa hargne et son attitude de compétiteur, Smith s’adapte très vite à la Neville Arena chauffée à blanc. Nous reviendrons sur son utilisation sous les ordres de Coach Pearl mais signalons que Jabari Smith Jr. réalise une saison régulière exceptionnelle. Dès la deuxième rencontre, il claque un 23 points, 10 rebonds, 4 interceptions et 2 contres en 29 minutes contre Louisiana-Monroe. L’un des principal fait d’armes de Smith est son 31 points à 7/10 de loin contre Vanderbilt en février. Il termine aussi la régulière avec deux rencontres à l’extérieur avec 27 points contre Tennessee et Mississipi State. Smith s’éclate et les Tigers aussi : le 24 janvier 2022, pour la première fois du programme, ils sont n°1 du classement AP. Le 5 février, ils présentent un bilan de 22-1. Auburn termine premier au classement de la SEC avec un bilan de 28-6 dont un sexy 15-3 au sein de sa conférence.

Malheureusement, la suite est moins glorieuse. Tête de série n°1 Auburn butte sur Texas A&M au premier tour du tournoi de la SEC. Les Tigers reçoivent évidemment une offre pour la March Madness et arrivent avec la tête de série n°2 de la région Midwest. Au premier tour, Auburn écrase Jacksonville State (n°15) avec un énorme Jabari Smith : 20 points, 14 rebonds, 7 passes. En revanche, au tour suivant, c’est la douche froide : défaite 61-79 contre Miami. Match délicat pour Smith qui termine cette rencontre à 3/18 au tir, dont 1/8 de loin. Malgré ce goût amer laissé par la March Madness, Jabari Smith s’est démarqué cette saison pour prétendre légitimement au podium (voir plus) de la prochaine draft NBA. Voici pourquoi.

DESCRIPTION DU JOUEUR

Le physique de Jabari Smith a bien évolué depuis ses années de high school, ajoutant presque 5 centimètres à sa taille et plus de 12 kilos depuis le mondial U16 de 2019. Aujourd’hui, le joueur d’Auburn est mesuré à 2 mètres 08 pour 100 kilos et une belle envergure de 215 centimètres. Avec un tel développement sur les dernières années, il est légitime de se demander si le corps de Jabari Smith nous présente sa version finale ou s’il lui reste encore une marge d’évolution. Il est tout à fait possible de voir le joueur des Tigers grandir encore. Dans tous les cas, Smith affiche d’ores et déjà des mensurations très intéressantes pour jouer en NBA. Il possède un grand cadre qui lui permettra d’ajouter davantage de poids et de muscle dans les années à venir. Si nous attachons une telle importance à l’évolution de son corps, c’est que cette question pourrait conditionner son poste final son rôle et son potentiel en NBA. Nous aurons l’occasion de revenir sur ce débat plus loin dans l’article. L’un des principaux défaut de Jabari Smith tient dans la hauteur de ses hanches. Ce défaut rend Smith peu mobile latéralement, handicapant pour la défense sur les joueurs plus rapides, et l’empêche de changer brutalement de direction avec ou sans ballon. Même si Smith compense avec un bon jeu de jambes, son manque de vitesse latérale semble être irréversible et joue un rôle sur sa projection finale en NBA.

Jabari Smith est un athlète solide combinant longueur et détente verticale. Sa vitesse dans l’axe panier/panier est impressionnante pour un joueur de sa taille. Il est tout naturel de voir chez Jabari Smith une menace en transition, capable de courir et terminer au-dessus du cercle. Des grandes foulées, un bon moteur, une belle fluidité dans la course, autant de qualités qui peuvent servir Smith dans un jeu up-tempo. Ce package athlétique aide le joueur d’Auburn au rebond, notamment en défense. Cette saison, il a capté 7,4 rebonds par rencontre dont 6,5 défensifs pour un très bon DRB% de 23,5%, le troisième meilleur de la SEC. Si Smith s’est concentré sur le rebond défensif est en grande partie dû à son utilisation sous les ordres de Coach Pearl. Cette saison, Jabari Smith a joué exclusivement en qualité de stretch-4 aux côtés de l’ancre des Tigers, Walker Kessler (8,1 rebonds, dont 2,6 offensifs par match). Réussir à peser autant aux rebonds en présence d’un golgothe de 216cm/111kg, c’est déjà une prouesse en soit.

Si Jabari Smith s’est tenu sur la ligne extérieure en attaque durant la saison avec les Tigers c’est en raison d’une qualité qui le rend si spécial dans cette cuvée : son tir. Ce n’est pas un secret, Jabari Smith est peut-être le meilleur tireur longue distance de cette Draft 2022. Cette saison, il a rentré pas moins de 42% de ses tirs à 3pts sur un gros volume de 5,5 tentatives en moyenne par match. Impressionnant pour un garçon de 2 mètres 08 qui montre une fluidité, un équilibre et une régularité tout à fait bluffante. Jabari Smith excelle sur catch and shoot, notamment sur demi-terrain, où il affiche une réussite de 41,2% dans ces situations. La propreté de son tir est extraordinaire, la majorité de ses tirs primés se terminent en swishes pur et simple. Smith portera rapidement l’étiquette « ne jamais laisser ouvert ». Mais il sait également démarqué en rentrant des tirs compliqués, à l’arrêt, sur la tête de ses adversaires directes. Même dans un tout petit espace, Smith est capable de punir de loin. Il n’a pas besoin d’être en rythme pour rentrer son tir ce qui constitue une qualité rarissime pour un joueur de sa taille. L’arme principale du tir de Smith ? Un point de relâchement vertigineux qui le rend quasiment incontestable. Sniper en bout de chaîne ou sur pick and pop, voilà un rôle dans lequel Jabari Smith est facilement projetable en NBA.

Nuançons désormais cette qualité avec quelques éléments quantifiables. Jabari Smith excelle sur les tirs en réception, notamment lorsqu’il reçoit le ballon sur sa main droite. Mais est-il capable de pull-up à longue distance ? Pas encore. Jabari Smith a rentré quelques tirs de ce style en transition mais globalement il n’est pas encore capable de créer son propre tir de loin. Cette saison, 73,2% de ses 3pts proviennent d’une passe. En revanche, il semble en avoir le potentiel comme l’indique son très bon jeu à mi-distance. Jabari Smith adore jouer l’isolation face à son adversaire direct, user de feintes de corps, et dégainer au-dessus de lui. Smith possède également de belles bases pour maîtriser à terme, un joli fadeaway et un tournaround shot bien soyeux. Il ajoute aussi une bonne maîtrise des spin-back qui lui permettent d’avancer dans ses zones préférentielles. A mi-distance, il affiche un sympathique 35,6% de réussite et surtout le pourcentage de panier assisté descend à 30,2%. Un fossé par rapport à son tir extérieur. Il excelle dans les zones dites « elbow », en tête de raquette, où son pourcentage grimpe à 48,6% de réussite. Concrètement, Jabari Smith doit étendre son jeu mi-distance à l’extérieur s’il souhaite sortir d’un rôle de catch-and-shooteur exclusif. Il s’est se créer son tir à mi-distance mais ne le fait pas encore de loin.

Au-delà du tir, qu’est-ce que Jabari Smith nous a montré en attaque ? Des flashes et des interrogations. Dans son rôle de sniper quasi exclusif, Smith n’a pas trop eu l’occasion de s’illustrer près du panier. Il n’a tenté que 63 tirs près du cercle cette saison, une différence abyssale par rapport à ses tirs hors de la raquette. Pourtant, Jabari Smith affiche une réussite intéressante de 65,1% de réussite dans ce secteur. Surtout, seulement 41,5% de ses tirs près du cercle sont assistés ce qui indique qu’il est en mesure de se rendre au cercle seul. Smith a montré qu’il pouvait devenir un finisseur très convenable près du cercle alliant puissance et finesse. Mais l’une des principales interrogation sur son jeu offensif vient de sa conduite de balle. Son handle est très haut, pas maîtrisé et inconstant. Un défaut qui explique ses difficultés à créer son propre tir en mouvement ou à être efficace sur ses drives. Il peine à prendre à défaut son adversaire hors d’une position stationnaire. Son premier pas est très lent, peu explosif et incapable de créer une séparation suffisante. Globalement, Smith peut devenir un finisseur près du cercle sans ballon tout en jouant certaines situations de drive mais ce ne sera pas son secteur de prédilection.

Parlons désormais de la défense de Jabari Smith. Là encore, le joueur d’Auburn laisse place à quelques interrogations. On-ball, Smith fait de gros efforts avec des mains toujours actives, une belle agressivité et des fondamentaux bien développés. Il peut suivre son adversaire direct, l’enfermer et le contrer grâce à sa belle envergure et son timing intéressant. Mais attention, tout n’est pas rose dans la défense en un contre un pour Smith. On retrouve ici un défaut que nous avons déjà abordé : son manque d’explosivité latérale. Smith a montré de grandes difficultés face aux ailiers plus rapide qui l’oblige à se changer de direction rapidement. Souvent pris à défaut dans ces situations, il est difficile de projeter Jabari Smith comme un défenseur polyvalent capable de défendre des postes 3 à 5 comme on peut s’y attendre avec un ailier fort moderne. En revanche sa défense au poste ou ses instincts de contreur sont tout à fait intéressants. Concrètement, Smith peut défendre comme un poste 5 mais il n’est pas suffisamment mûr physiquement pour l’installer dans ce rôle dès sa première année. Off-ball, Smith a là aussi quelques défauts notamment sur ses lectures et ses aides. Des défauts qui pourront être gommer lorsqu’il aura trouver son vrai poste au niveau supérieur.

En fil rouge de cette description, une question s’impose : quel sera le poste de Jabari Smith à terme ? Nous vous invitons à lire l’article ô combien intéressant du média Envergure pour un décryptage complet de cette question. Sans paraphraser, il est important de souligner que son poste devrait être conditionner par son potentiel jeu défensif. Avec un développement musculaire à venir, Jabari Smith aura toutes les armes pour jouer 5 en NBA dans les années à venir. Un 5 qui tir de loin, voilà un profil rare et très (très) recherché dans la grande ligue.

✔️ FORCES

  • Tir extérieur.
  • Catch and shoot.
  • Mécanique.
  • Longueur.
  • Rebonds.
  • Mi-distance.
  • Contres.
  • Potentiel physique.
  • Mentalité.

FAIBLESSES

  • Déplacements latéraux.
  • Conduite de balle.
  • Quel poste ?
  • Création pour lui et pour les autres.

📈 SWING SKILL

  • Développement musculaire.

PRÉDICTION DRAFT 2022

Podium

Equipes potentiellement intéressées : Orlando Magic, Oklahoma City Thunder, Houston Rockets

Le potentiel de Jabari Smith est trop impressionnant pour le voir partir au-delà du podium de la prochaine draft. Pour la place précise, tout dépendra des analyses opérées par les trois franchises du podium. Depuis quelques temps déjà, nous savons que les trois premières places se disputeront entre trois prospects : Holmgren, Banchero et Jabari Smith. Des postes plus ou moins similaires mais des talents bien différents. Pour nous, au CCS, Holmgren et Banchero sont au-dessus de Jabari Smith, en termes de potentiel précisons le toujours. Pourquoi ? Parce que les qualités de ses concurrents sont plus rares pour nous. Holmgren a un potentiel élite en défense, Banchero en qualité de all-around player. Smith a un potentiel élite au tir, ce qui nous semble être une qualité moins rare que ses concurrents. La décision du Magic impactera celle d’OKC et par ruissellement, celle des Rockets. A l’heure actuelle, impossible de dire qui sélectionnera qui. Chaque équipe semble prête à accueillir un jeune intérieur très talentueux et aucune ne compte de véritable verrou dans leurs rangs.

TIERS DU CCS : Tiers « Starter ++ »

Globalement le potentiel de Jabari Smith est vraiment alléchant mais reste sous conditions. La principale de ces conditions sera assurément le temps. Offensivement, dès sa première année, il va apporter un spacing formidable en qualité de catch and shooteur élite. Avec du temps, Smith pourra peut-être développer son auto-création pour étoffer sa paletter offensive. Le plus gros motif de développement demeure son physique qui impacte directement sa défense et son potentiel en NBA. Avec davantage de muscle et de puissance, Smith peut devenir un vrai super stretch-five. Un rôle rarissime, demandez à Brook Lopez, bien seul dans cette catégorie en NBA.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tiers « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tiers « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tiers « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tiers « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tiers « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tiers « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Potentiel All-Star »

Tier « Starter ++ »

Tari Eason – Jaden HardyHarrison IngramBen MathurinJohnny DavisTyty WashingtonAJ GriffinJaden Ivey

Tier « Starter/6ème homme »

Keegan MurrayPatrick BaldwinNikola JovicBryce McGowensMoussa DiabatéCaleb HoustanOchai AgbajiKennedy ChandlerKendall BrownJD DavisonBlake WesleyJalen Duren

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon SeabronMarJon BeauchampJean MonteroWalker KesslerJaylin WilliamsCaleb LoveChristian Braun

Tier « Fin de rotation »

Wendell Moore JrJulian ChampagnieIsmaël KamagatéJaime Jaquez JrTrayce Jackson-DavisHugo BessonChristian KolokoMax ChristieJustin LewisEJ Liddell

Tier « G-League/2Way »

Andrew Nembhard

(3 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :