A l'affiche Tennis

Les défaites de Rafael Nadal à Roland-Garros

S’il y a quelque chose de très rare dans le monde du tennis, c’est bien une défaite de Rafael Nadal à Roland-Garros. Avant d’affronter Novak Djokovic en quarts de finale, son bilan est de 109 victoires pour 3 défaites. Hallucinant, oui. Ses exploits sur la terre battue parisienne sont tout simplement inoubliables, au même titre que ses défaites.

C’est peut-être la première année depuis bien longtemps que Rafael Nadal est considéré comme le deuxième, voire le troisième favori à la victoire finale. À bientôt 36 ans et avec ses problèmes physiques toujours présents, un petit miracle semble nécessaire. Un peu comme à Melbourne cette année. L’affrontement que tout le monde attendait contre Novak Djokovic aura bien lieu. Mais dans quelles conditions ? Le défi physique s’annonce énorme. Avant ça, retour sur ses précédentes défaites Porte d’Auteuil.

1. Nadal-Söderling : Roland-Garros 2009

Qui aurait pu prédire que Nadal perdrait ce 31 mai 2009 face au Suédois, 25ème joueur mondial ? L’exploit est énorme tant la domination de l’Espagnol à Roland-Garros est écrasante. C’est sa première défaite ici, après 4 titres. Il restait même sur 32 sets d’affilée remportés depuis la finale de 2007.

Mais rapidement c’est le Suédois qui saoule de coups le roi de la terre battue, qui n’a pourtant pas encore de références sur la surface. Le tremblement de terre prend peu à peu de l’ampleur. L’impensable est en train d’arriver, alors que leur précédente confrontation à Rome le mois dernier avait largement tourné à l’avantage du Majorquin. Malgré un pourcentage énorme de premières balles (94% au troisième set), Nadal est incapable de trouver de la longueur et laisse le Suédois entrer dans le court.

Et au bout de 3h30, après un tie-break dans le quatrième set, l’impossible se produit. Nadal battu à Roland-Garros, une chose que beaucoup n’imaginaient pas possible. Pour Söderling, c’est le début vers un beau succès parisien, puisqu’il ira par deux fois en finale. En 2009 donc, face à Federer qui prend là la seule occasion de compléter son palmarès en Grand Chelem. Et l’année suivante, en 2010, quand Nadal prendra sa revanche sur lui. En 2020, sur la chaîne Twitch de Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga confiait que Nadal était malade lors de cette première défaite. Une chose que l’Espagnol n’a jamais évoquée, même si on se doutait que son genou le faisait aussi souffrir ce jour-là.

Robin Söderling après son retentissant exploit en huitièmes de finale face à Rafael Nadal. Crédit : Roland-Garros

2. Nadal-Djokovic : Roland-Garros 2015

Personne ne s’est autant mis en travers du chemin de Novak Djokovic à Roland-Garros que Rafael Nadal. Après 6 défaites, dont 3 lors des trois précédentes éditions, le Serbe a enfin trouvé la clé à Paris. En revanche, le résultat de ce 44ème affrontement est tout sauf une surprise. Nadal a connu des mois compliqués après une blessure, et il arrive pour la première fois à Roland-Garros sans grand titre sur terre. Même si l’on arrive dans son jardin, la victoire finale cette année est plus que compromise.

Et le duel ne fut pas aussi long que leurs standards. Après une première manche de haut vol, c’est le Djoker qui prend l’avantage en la remportant 7-5. On disait que personne ne battrait Rafael Nadal à Roland-Garros en 3 sets et pourtant on a vite compris que c’est ce qui allait arriver. L’Espagnol abandonne son titre et concède sa deuxième défaite à Paris. La saison cauchemar continue.

Ce 3 juin 2015, jour du 29ème anniversaire du roi de la terre battue, sonne comme l’arrêt de son règne. Djokovic, lui, s’inclinera en finale dans sa tentative de décrocher enfin le seul Grand Chelem qui lui manque. Il devra attendre l’année suivante, sans que Rafa ne puisse encore défendre pleinement ses chances, à cause d’une nouvelle blessure qui le contraint à déclarer forfait avant le troisième tour.

Rafael Nadal nettement dominé par Novak Djokovic en quarts de finale de Roland-Garros en 2015. Crédit : AFP

3. Nadal-Djokovic : Roland-Garros 2021

L’affiche que tout le monde attendait a bien lieu en demi-finale du tournoi cette année. Encore une fois 6 ans après sa dernière défaite Porte d’Auteuil, Rafa retrouve son grand rival pour un affrontement hors du commun. La défaite certes, mais une immense bagarre, un troisième set de feu dans un contexte unique. « Le plus grand match que j’aie joué à Roland-Garros » avouera même le Serbe après la rencontre. Pourtant Rafa fait parler son statut de favori et commence le match de la même manière que lors de la finale de Roland-Garros 2020 : il mène 5-0 assez rapidement et étouffe son adversaire.

Mais le combat prend une toute autre forme. L’heure tourne et tout le monde pense que le match va se terminer sans public à cause du couvre-feu à 23 heures. Alors que la troisième manche atteint des sommets tennistiques, le public donne de la voix comme s’il n’y avait pas de jauge. Et l’heure fatidique approche. Les 5000 spectateurs commencent à chanter « On part pas » pendant les changements de côté.

Et là, la délivrance. Le combat va pouvoir se terminer devant du public. Avec l’accord des autorités, les spectateurs sont autorisés à rester. Et même si le dernier set a tourné court à cause du niveau physique en déclin chez Rafa, c’était nécessaire. Le monde du tennis venait de vivre un moment incroyable. Nadal n’avait jamais perdu un match au meilleur des cinq manches sur terre battue après avoir remporté la première. 117 matches d’affilée. Et encore une fois c’est son plus grand rival qui le prive d’un nouvel exploit. Djokovic verra ensuite l’opportunité de revenir à une longueur de ses copains au nombre de titres en Grand Chelem, qu’il saisira. Pour Nadal, cette blessure qui s’est réveillée l’arrête quasiment toute la saison et inquiète. Pour certains, en raison de son âge, ça ressemblait à la dernière chance de remporter Roland-Garros.

L’énorme combat entre Nadal et Djokovic à Roland-Garros en 2021, remporté par ce dernier. Crédit : Roland-Garros

Une nouvelle défaite en 2022 ?

Il est certain que Rafael Nadal n’arrive pas dans les meilleurs conditions à Roland-Garros. Aucun titre sur terre battue et surtout une grosse inquiétude physique à cause de son pied. Est-il prêt à un autre énorme combat face à son plus grand rival ici ? Le doute est permis. En huitièmes, le Majorquin a eu besoin de cinq sets pour se débarrasser de Félix Auger-Aliassime. Seulement la troisième fois à Roland que cela lui arrive. Novak Djokovic, lui, a complètement retrouvé la forme et arrive en quarts sans avoir perdu le moindre set. Une nouvelle défaite pour Rafa dans son jardin semble inévitable. Mais c’est Rafa, et nous sommes à Roland-Garros…

(2 commentaires)

  1. Magnifique article qui résume parfaitement un parcours tennistique flamboyant à la hauteur du personnage et ce malgré les défaites … Merci au journaliste qui a écrit cet article🥰

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :