Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : Lee Hyun-Jung, la star montante du basket coréen.

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2022 est la nouvelle date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

LEE HYUN-JUNG

source : davidsonwildcats.com

Date de naissance : 23 octobre 2000 – Classe : Junior

Université : Davidson Wildcats (A10) – Bilan 2021/2022 : 27v/7d

Poste : Arrière / Ailier

Mensurations
Taille : 201 cm – Poids : 88 kg – Envergure : ? cm

Statistiques saison
34 matchs joués // 15,8 pts // 6,0 rebs // 1,9 asts // 0,7 stls // 0,3 blk
32,1 minutes jouées/match // 47,4% FG // 38,1% 3pts // 77,7% FT // 1,5 Tov // 2,1 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Né à Seongnam en Corée du Sud, Hyun-Jung est le fils de deux parents basketteurs, notamment la maman qui est ni plus ni moins que vice championne olympique en 1984 avec la Corée du Sud. Après avoir commencé le basket sous la houlette de son père, il décide de s’inscrire à la NBA Global Academy de Canberra en Australie. Grand fan de Klay Thompson (sur qui il a calqué très fortement son style de jeu), Lee Hyun-Jung reçoit une offre de la fac de Washington State, université de son idole de toujours. Ironie du sort, Hyun-Jung décida de décliner cette offre pour se tourner vers une autre fac : Les Davidson Wildcats, ancienne université de… Stephen Curry! Beaucoup de points communs avec les Splash Bro de la baie d’Oakland donc, pour Hyun-Jung. Après deux saisons pleines de promesses et de progression, Hyun-Jung Lee semble fin prêt et mature pour accéder à la Grand Ligue. Et pour faire de l’œil au plus grand nombre de scouts NBA, il décide de baser son jeu sur une qualité indispensable pour un arrière/ailier dans la NBA actuelle, le tir à 3pts. Encore une point commun avec le duo de Golden State tiens…
Après deux belles saisons régulières sur le plan individuel, Lee sort d’une saison junior qui l’est tout autant et c’est toute la fac de Davidson qui est portée par le sniper coréen. Au point d’aller jusqu’en finale du tournoi de conférence A-10 où les Wildcats s’inclineront d’une courte tête (62-64) face à Richmond. Cette défaite peut faire mal dans la tête du joueur et des scouts NBA car si le coréen était jusqu’à présent quasi irréprochable, il a choisi le pire moment pour sortir l’un de ses plus mauvais matchs de la saison : 5pts/4rbds à 1/9 au tir dont 1/7 à 3pts et 4 pertes de balle… Ce n’est pas idéal en pleine finale de tournoi de conférence.
Mais pas le temps de s’apitoyer sur son sort, la March Madness arrive à grand pas et pour débuter le tournoi, une confrontation très alléchante puisque c’est les Michigan State Spartans qui se dressent devant les Wildcats. La bande de Tom Izzo devra lutter jusqu’au bout pour s’imposer (victoire des Spartans 74-73) malgré un Hyun-Jung Lee dans une forme bien plus convenable (11pts/4rbds à 3/7 à 3pts).
Désormais, place à la draft. A quoi s’attendre avec l’arrière/ailier coréen? Qu’est-ce qu’on draft? A quel niveau?

DESCRIPTION DU JOUEUR
Comme on l’a écrit plus haut, la force majeure de Hyun-Jung Lee réside dans son tir extérieur. Et de quelle manière. En carrière, ses shoots à 3pts représentent quasiment 60% de la totalité de ses tirs. 40% de réussite à 3pts en carrière, sur plus de 5 tentatives par matchs (ce qui représente plus de 400 tirs sur ses 3 saisons en NCAA). Comme souvent, les pourcentages aux lancers francs viennent confirmer la qualité de shoot du joueur puisque Hyun-Jung tourne à 82% aux LFs en carrière avec même une pointe à 90% la saison dernière. Vous l’avez compris, les statistiques parlent d’elles-mêmes, Hyun-Jung Lee est un shooteur extérieur élite. La mécanique est bonne et toujours la même, le tir part vite et malgré les répétitions et les différentes situations de shoot, défenseur ou pas, sortie d’écran ou dans le corner, la gestuelle est toujours identique, à la limite de la robotisation.
Hyun-Jung Lee a également ajouté à son arsenal un complément parfait autir extérieur : le jeu sans ballon. Cette saison, 97% de ses tirs à 3pts proviennent d’une passe décisive. On est bien dans les standards du spécialiste du C&S. Les déplacements sans ballon sont parfaitement exécutés, il navigue bien entre les écrans et surtout, quand il arrive en position de shoot, il place ses appuis rapidement et de façon très propre pour directement se mettre en position de tir et pouvoir déclencher rapidement. La similitude avec son idole d’enfance, Klay Thompson, est bluffante.
A l’université, l’arrière/ailier coréen a montré qu’il était également capable de porter un peu la balle, de dribbler, de se créer quelques situations de tir sur des drives ou dans un rôle de finisseur dans le trafic après un cut ou un curl. Ceci dit, cette qualité reste assez limitée et non seulement le joueur ne sera probablement pas utiliser dans ce registre là en NBA, mais il est également important de préciser que réussir à finir dans le trafic par séquence dans une conférence assez moyenne n’est pas du tout la même chose que de réussir à réitérer ceci dans la Grande Ligue.

En dehors de son tir extérieur, c’est plus délicat. Même si, comme on l’a vu, il est capable de se créer son tir par séquence et face à une adversité relativement faible, ses qualités de création pour pour les autres est inexistante. Toutefois, on peut le qualifier de passeur fonctionnel, il saura donner de la continuité à l’attaque et faire l’extra pass si nécessaire grâce à une compréhension du jeu et de son rôle tout à fait correcte.
Ses qualités athlétiques sont également une limite de son jeu puisque cela l’empêche de développer une quelconque capacité de playmaking que ce soit pour lui ou pour les autres. Cette déficience athlétique réduit son impact défensif aussi. En effet, de ce côté du terrain, Hyun-Jung Lee va devoir être caché par son coach en NBA. Distancé dès le moindre mouvement offball de son adversaire direct, l’arrière/ailier de Davidson n’a pas la mobilité latérale pour tenir sur de la défense homme à homme.

✔️ FORCES

  • C&S / Tir extérieur élite
  • Jeu / Déplacement sans ballon ++

FAIBLESSES

  • Défense on et offball
  • Playmaking
  • Qualités athlétiques

📈 SWING SKILL

  • Devenir au moins non-négatif en défense

PRÉDICTION DRAFT 2022

Fin de premier tour – début de 2nd tour (places 30-40)

Equipes potentiellement intéressées : Oklahoma City Thunder, Orlando Magic

Avec deux choix de draft en lottery, Oklahoma City devrait rajouter deux bons potentiels pour entourer SGA. Il pourrait donc être envisageable d’utiliser un de leur pick 30 ou 34 sur un Lee qui apporte du spacing dès sa première saison en NBA pour libérer des espaces pour les drives de SGA/Giddey et d’un très probable futur intérieur drafté en 2e position. De plus, la défense n’étant visiblement pas la priorité du côté de du Thunder, Lee ne se sentira pas seul.
Raisonnement similaire avec le Orlando Magic, Un choix dans la lottery (n°1 qui plus est) puis deux choix en début de 2nd tour. Du shoot extérieur pour ouvrir des espaces pour Wagner, Anthony, Fultz et peut-être Chet ?
Pour les Cleveland Cavaliers, l’idée est différente. L’équipe a une assise défensive bien établie avec notamment des protecteurs de cercle de haut niveau (Allen/Mobley). De quoi compenser les errances probables de Lee. De plus, le tir extérieur n’a pas toujours été le meilleur ami des Cavs cette saison. Dans une équipe avec déjà de nombreux ball handlers, il serait donc bien vu de faire venir un shooteur extérieur avec une bonne capacité à jouer sans ballon. A voir si JB Bickerstaff saura le cacher défensivement.

TIER DU CCS :  Tier « Fin de rotation »

Un spécialiste du shoot. Voilà ce qu’on achète avec Lee Hyun-Jung. Il ne faut pas s’attendre à plus sous peine d’être rapidement déçu. Son coach devra inévitablement le cacher ou le faire défendre sur l’ailier le plus statique et inoffensif adverse. C’est bel et bien sa défense qui sera décisive pour la carrière NBA du jeune prospect. S’il parvient à être à minina, non-négatif en défense, alors il peut aspirer à une place de « spécialiste du tir extérieur » en NBA. Sinon, cela risque d’être compliqué, comme on peut le voir pour les situations sportives récentes de joueurs dans son style comme Duncan Robinson ou Davis Bertans.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives. 

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Potentiel All-Star »

Tier « Starter ++ »

Tari Eason – Jaden HardyHarrison IngramBen MathurinJohnny DavisTyty WashingtonAJ GriffinJaden IveyJabari Smith

Tier « Starter/6ème homme »

Keegan MurrayPatrick BaldwinNikola JovicBryce McGowensMoussa DiabatéCaleb HoustanOchai AgbajiKennedy ChandlerKendall BrownJD DavisonBlake WesleyJalen Duren

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon SeabronMarJon BeauchampJean MonteroWalker KesslerJaylin WilliamsCaleb LoveChristian Braun

Tier « Fin de rotation »

Wendell Moore JrJulian ChampagnieIsmaël KamagatéJaime Jaquez JrTrayce Jackson-DavisHugo BessonChristian KolokoMax ChristieJustin LewisEJ Liddell

Tier « G-League/2Way »

Andrew Nembhard

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :