Draft LNH Hockey Scouting

Profil – Repêchage LNH 2022 : Jonathan Lekkerimäki, le meilleur buteur ?

Évènements indissociables des sports outre-Atlantique, les drafts (ou repêchages) sont les moteurs du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive en Amérique du Nord. Alors que certaines franchises de la LNH sont tournées vers les Séries éliminatoires, d’autres commencent à scruter les meilleurs talents en vue du repêchage 2022. L’évènement est prévu pour le 7 juillet prochain. Le CCS se mobilise pour vous présenter les meilleurs prospects disponibles. De jeunes talents qui peuvent peut-être changer le destin d’une franchise, voir de la Ligue…

Jonathan Lekkerimäki 🇸🇪

Source : drive4five.blog

Date de naissance : 24 juillet 2004

Provenance : Djurgardens IF J20 (J20 Nationell) – Bilan 2021/2022 : 18-8-1

Position : Ailier Droit (#88)

Mensurations
Taille : 181 cm – Poids : 78 kg – Tir : Droite

Statistiques (Via Elite Prospects)

Aperçu de son parcours

Certains joueur ont indéniablement marqué des points durant la dernière saison. Non pas seulement par leur talent mais aussi par des performances individuelles et collectives impressionnantes. Sans aucun doute, Jonathan Lekkerimäki est l’un d’eux! Perçu comme l’un des meilleurs buteurs de cette cuvée, il a ainsi su se démarquer et montrer l’étendu de son talent autant chez les juniors qu’en SHL. Extrêmement intelligent sur la glace, il est néanmoins desservi par son gabarit encore un peu juste pour prétendre à la LNH. Il ne devrait cependant être repêché tardivement tant son potentiel offensif est élevé.

Natif de Huddinge en banlieue de Stockholm, le jeune se tourne vers Sodertajle pour faire ses débuts chez les juniors. Il joint alors les équipes U16 pour la saison 2018/2019. Déjà âgé de 15 ans, il n’affiche alors peut être pas la même précocité entrevue chez certains prospects. Il n’en est pas moins efficace avec une récolte de 21 points, dont 10 buts, en seulement 11 matchs. Si l’échantillon reste faible, cela est suffisant pour se faire remarquer par l’un des clubs de la capitale suédoise, celui de Djurgardens. Il y fait son entrée dès la saison 19/20 en débutant avec les U16.

Il ne tarde pas à donner raison à son nouveau club grâce à une très bonne saison. Il se démarque principalement grâce à son efficacité devant les buts. Pour preuve, ses 20 buts en 21 matchs dans le championnat U16. Il semble donc s’acclimater parfaitement à son nouvel environnement et à ses nouveaux coéquipiers. On y retrouve d’ailleurs Liam Ohgren et Noah Ostlund qui sont tous deux des potentiels choix de premier ronde cette année. Une chimie qui commence donc à s’établir entre ces 3 joueurs et qui va se poursuivre jusqu’à la dernière saison en SHL. De retour en 2020, Lekkerimäki joue également ses premiers matchs internationnaux (x3) bien qu’il ne participe pas à une compétition officielle.

Fort de ses dernières prestations, il fait le saut chez les U18 et même U20 la saison suivante. Malheureusement, la saison est écourtée par la pandémie et il ne joue que 9 rencontres au total. Avec 16 points dont 12 points en 8 matchs chez les U18, il ne rate cependant pas l’occasion de briller à un an de son année de repêchage. Ses talents de buteur sont maintenant indéniables et beaucoup d’observateurs ont déjà hâte de voir ce qu’il peut faire chez les professionnels.

Il démarre tout de même sa saison 21/22 en J20 Nationell. Il en profite pour montrer l’étendue de son génie offensif. En 26 rencontres, il récolte ainsi pas moins de 35 points et surtout 20 buts. Il n’en faut pas plus pour se tailler une place avec le grand club en SHL. Sans surprise, sa production est en baisse mais il inscrit tout de même 7 buts en 26 matchs, confirmant sa capacité à rester dangereux dans un niveau de jeu élite. Également, au sein d’un effectif jeune et sans complexe, il joue en moyenne 10:22 par match, lui procurant ainsi un temps de jeu intéressant. Malheureusement, Djurgardens n’a pu éviter la relégation et jouera en 2ème division (Allsvenskan) la saison prochaine. On pourra donc se désoler de ne pas voir Lekkerimaki en SHL la saison prochaine s’il reste en Suède.

Au terme d’une saison déjà bien réussi, le jeune Suèdois a trouvé le moyen de briller en sélection nationale. Récipiendaire de la médaille d’or aux Championnats du Monde U18, Il a été le fer de lance de la « Tre Konor » avec une impressionnante récolte 15 points (5 buts) en 6 matchs. Il termine ainsi meilleur pointeur du tournoi tout en étant décisif en demi-finale et finale. Sous la loupe des recruteurs de la LNH, il ne pouvait donc pas rêver d’une meilleur clôture à son excellente saison.

🏒 Patinage

En se présentant comme un joueur avec un « petit » gabarit, pour le même moment du moins, le jeune Suèdois démontre à la fois les défauts et les qualités de patinage de ce type de joueur. Du côté des faiblesses, c’est sa force qui semble quelque peu limiter sa capacité d’accélération. Par conséquence, il lui est parfois plus difficile d’atteindre un niveau de vitesse élite. Il faut néanmoins remettre ces commentaires dans le contexte d’un attaquant relativement talentueux. On pourrait donc en attendre mieux mais il demeure un patineur dans la moyenne haute.

En revanche, sa mobilité est l’une de ses plus grande force patins aux pieds. Il est capable de déjouer ses adversaires dans des petits espaces, compensant ainsi sa différence de taille. À cela, il faut également ajouter sa vision et son contrôle de la rondelle qui le rendent d’autant plus difficile à stopper, même à basse vitesse.

⚔️ Jeu offensif

Jonathan Lekkerimäki possède des instincts offensifs déjà très développés. C’est d’ailleurs ce qui le rend aussi attrayant et lui permet d’être considéré comme un un prospect de premier plan. Plus précisément, c’est son talent de buteur qui le caractérise le mieux. À ce chapitre, il possède sans doute le meilleur tir de la cuvée avec Joakim Kemell. Il est ainsi capable de marquer de toute les positions et de différentes façon. Il est aussi intéressant de voir qu’il a su transposer cette qualité jusqu’en SHL, confirmant sa capacité à s’adapter au niveau de compétition.

Mais au delà de ses qualités devant les buts, il peut également être un excellent fabriquant de jeu. Et pour cause, il possède une excellente vision et un bon maniement de rondelle. Souvent surveillé de part la dangerosité de ses tirs, il profite alors de cette avantage pour décocher une passe vers un coéquipier. Cette intelligence se traduit aussi par un bon positionnement sur la glace, en dépit de ses défauts à titre de patineur. Seul bémol, son gabarit reste encore un obstacle pour exceller dans toutes les phases de jeu. Néanmoins, s’il est capable de garder sa vision et son intelligence jusqu’au plus haut niveau, il devrait être capable de performer malgré son « déficit » de taille.

🛡️ Jeu défensif

Avec un profil comme le sien, vous ne serez sans doute pas surpris d’apprendre que Lekkerimäki ne brille pas en zone défensive. Bien évidemment, son manque de gabarit joue en sa défaveur pour le moment. Cela s’est notamment aperçu lors des quelques matchs joués en SHL cette saison. Son manque de vitesse le dessert également et il peut être le dernier à se replier défensivement.

Néanmoins, il sait mettre à profit certaines de ses qualités pour trouver une façon de s’impliquer défensivement. Tout d’abord, sa vision et son intelligence lui permettent de se positionner efficacement et d’anticiper certaines jeux. Sa mobilité peut être aussi un bel atout quand vient le moment de poursuivre un adversaire en zone restreinte.

Ses qualités innées pourraient donc lui permettre d’atteindre un niveau de jeu défenseur intéressant s’il améliorer son patinage et prendre du poids au fil des ans.

✔️ Forces

  • Tir.
  • Maniement de la rondelle.
  • QI Hockey.
  • Vision.
  • Mobilité

Faiblesses

  • Gabarit.
  • Vitesse.
  • Jeu défensif.

Projection

Potentiel

Rôle en LNH

Minimum : Attaquant Top 9 // Maximum : Marqueur de 30-40 buts

Projection repêchage LNH 2021 : Top 10-15

Avec un talent inné devant les buts couplé à une excellente saison, Jonathan Lekkerimaki est un profil très intéressant pour les recruteurs. Saison qui lui a d’ailleurs permis de marquer des points et de gagner des places dans plusieurs listes, dont celle de la centrale de recrutement de la LNH. Son manque de gabarit et ses lacunes défensives jouent néanmoins en sa défaveur et expliquent pourquoi il devrait être repêché « seulement » autour de la 10ème place. Pour ces mêmes raisons, on devra surement attendre encore quelques années avant d’obtenir un poste permanent dans la grande Ligue. Mais avec une telle intelligence de jeu, il devrait faire des ravages lorsque son temps sera venu.

Franchise idéale : Choix 11 / ronde 1 / San Jose Sharks. Au sein d’une formation des Sharks en pleine mutation, pour ne pas dire reconstruction, l’ajout d’un jeune comme Lekkerimaki serait la bienvenue. Il emboiterait ainsi le pas de son talentueux coéquipier et compatriote, William Eklund, repêché au 6eme rang l’an dernier. Un contexte qui pourrait ainsi servir à l’intégration des deux jeunes. Non sans rappeler le physique et le style de Joe Pavelski, le jeune suédois serait un candidat légitime au 30-40 buts par saison.

Tous les profils du repêchage 2022 par le CCS sont ici !

Juraj Slafkovsky – Potentiel 5 étoiles
Logan Cooley – Potentiel 5 étoiles

Simon Nemec– Potentiel 4,5 étoiles
Matthew Savoie – Potentiel 4,5 étoiles
Frank Nazar – Potentiel 4,5 étoiles

Brad Lambert – Potentiel 4 étoiles
Conor Geekie – Potentiel 4 étoiles
David Jiriceck – Potentiel 4 étoiles
Danila YurovPotentiel 4 étoiles

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :