Draft LNH Hockey Scouting

Profil – Repêchage LNH 2022 : Shane Wright, quand polyvalence rime avec excellence

Évènements indissociables des sports outre-Atlantique, les drafts (ou repêchages) sont les moteurs du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive en Amérique du Nord. Alors que certaines franchises de la LNH sont tournées vers les Séries éliminatoires, d’autres commencent à scruter les meilleurs talents en vue du repêchage 2022. L’évènement est prévu pour le 7 juillet prochain. Le CCS se mobilise pour vous présenter les meilleurs prospects disponibles. De jeunes talents qui peuvent peut-être changer le destin d’une franchise, voir de la Ligue…

Shane Wright 🇨🇦

Source : RDS

Date de naissance : 05 janvier 2004

Provenance : Kingston Frontenacs (OHL) – Bilan 2021/2022 : 41-22-5

Position : Centre (#51)

Mensurations
Taille : 183 cm – Poids : 90 kg – Tir : Droite

Statistiques (Via Elite Prospects)

Aperçu de son parcours

L’histoire de Shane Wight est celle d’un garçon qui a toujours réussi à répondre aux attentes, aussi exigeantes qu’elles puissent être. Sur les radars des dépisteurs de la LNH depuis son plus jeune âge, tous fans de hockey connait son nom. Le #PainForShane est devenu viral chez les partisans d’équipes de bas de tableau, voyant chez Wright le joueur capable de redresser un marché, de sauver une franchise. Mais le temps passe, les étiquettes s’effritent et les certitudes tremblent. Pourtant, il demeure l’espoir n°1 du repêchage 2022.

Wright fait ses armes sur les circuits mineurs canadiens. Performances notables lors de la saison 2015-16 avec l’Hutson Select U14 où il amasse 22 points en 9 matchs, et la saison suivante avec le Pro Hockey McDonald U13, 19 points dont 13 buts en 8 matchs. Le nom de Shane Wright est entré dans la lumière au cours de la saison 2018-2019. Alors qu’il n’a pas encore 15 ans, le natif de Burlington dans l’Ontario va tout simplement réaliser une performance exceptionnelle avec les Flyers de Don Mills. Avec 150 points en 72 matchs sur le circuit AAA U16, soit 2,08 points par rencontres, le troisième plus haut total de la ligue depuis 10 ans. Bien entouré par des espoirs comme Brandt Clarke ou Brennan Othmann, Wright conduit les Flyers à la Coupe de l’OHL avec 18 points en 7 rencontres, seul McDavid a fait mieux.

Grâce à ses performances, Shane Wright obtient le 8 mars 2019, le statut de joueur exceptionnel afin de pouvoir entrer à 15 ans dans la LCH. Il devient ainsi le sixième joueur à obtenir ce titre avant la nomination de Connor Bedard (7ème) et Michael Misa (8ème). Il est logiquement repêché en première position du repêchage 2019 de l’OHL par les Frontenacs de Kingston. Dès la saison 2019-20, sa première saison en OHL, Shane Wright impose son talent avec 66 points, soit 39 buts et 27 passes, en 59 matchs. En moyenne, c’est 1,14 points par rencontre, une meilleure marque que Connor McDavid et ses 1,05 lors de saison recrue. Avec 24 points d’avance sur Mason McTavish, Wright tient largement le premier rang de pointeur chez les recrues lors de cette saison et échoue à 6 petits buts du record de John Tavares. Au cours de cette saison 2019-20, Shane Wright hérite du statut de capitaine de l’équipe noir de Canada pour les mondiaux U17 et récolte 7 points en 5 rencontres.

Pour la saison suivante, les attentes autour de Shane Wright s’élèvent toujours un peu plus. Malheureusement, après de multiples reports, la saison 2020-21 de l’OHL est annulée en raison de la pandémie. Un arrêt brutal dans l’ascension de Wright et des autres talents de la ligue. Le Canadien peut tout fois rappeler à tous son niveau lors des Championnats mondiaux junior U18 de 2021. Partageant la lumière avec le prodige Connor Bedard, Wright et son étiquette de capitaine conduit le Canada à la médaille d’or grâce à une victoire 5-3 face aux Russes de Matvei Michkov. En seulement 5 rencontres, Shane Wright cumule 9 buts et 5 passes dont 2 buts et 1 passe en finale.

Nous voici maintenant sur sa dernière saison avec Kingston. Après une année manquée, tous les fans de hockey attendent le retour de Shane Wright à plein temps sur la glace. Le 8 octobre 2021, il est nommé capitaine des Frontenacs, devenant ainsi le plus jeune joueur à devenir capitaine en OHL. Mais tout ne va pas se passer comme prévu. Wright est impactant mais peut-être pas autant que les observateurs l’ont souhaité. Les critiques commencent à se structurer autour de sa capacité à changer le jeu, une qualité que l’on attend d’un numéro 1 par consensus. Il n’empêche que Wright réalise une saison exceptionnelle, totalisant 94 points en 65 matchs. Avec 1,49 points de moyenne par rencontre, il se classe au 8ème rang de l’OHL. Avec son coéquipier Lucas Edmonds, 113 points cette saison, ils conduisent Kingston au deuxième rang de la Division Est puis en demi-finale des séries de l’OHL. En 11 rencontres, Shane Wright compile 14 points.

Alors que reproche-t-on à Shane Wright ? N°1 projeté du repêchage 2022 de la Ligue Nationale depuis des années, les doutes se sont développés à mesure que sa production n’étaient pas satisfaisante pour certains et qu’un jeune slovaque, Juraj Slafkovsky brillait aux Jeux Olympique d’hiver. Mais, avant de détailler le style de Wright, remettons en contexte les incertitudes qui semblent planer autour de Shane Wright. Une production insuffisante pour un n°1 consensuel ? Déjà, 1,49 points par rencontre, ce n’est pas rien. Surtout que n°1 par consensus n’est pas forcément égal à pointeur exceptionnel. Wright sait produire, avec un gros rythme, mais ce n’est pas son principal atout. Autre chose notable, rappelons que Wright n’a pas joué de la saison 2020-21. En prenant cette donnée en compte, c’est-à-dire, que la saison en cours n’est que sa seconde saison en OHL, Shane Wright n’a rien à envier à un McDavid. Lors de sa seconde saison, la vedette des Oilers a cumulé 165 points, Wright 160 points.

Concrètement, nous essayons de vous expliquer que Wright a perdu une année de développement en raison de la pandémie ce qui se traduit par un déficit de production au même âge avec McDavid. Si l’on prend le critère de l’âge, Wright est en retard sur McDavid, si l’on prend celui des saisons disputées réellement, les deux sont au même niveau. Nous pouvons faire dire ce que l’on veut aux statistiques. Shane Wright demeure notre espoir n°1, sans grande contestation possible et voici pourquoi.

🏒 Patinage

Le patinage est peut-être le secteur le plus déficient chez Shane Wright. Mais lorsque les autres indicateurs sont élites, cela n’a rien de dramatique. Surtout, il s’agit probablement du domaine dans lequel le Canadien s’est le plus amélioré cette saison. Wright s’est d’ailleurs illustré en arrivant dans les Top 5 des tests de patinage lors du Kubota LCH/LNH 2022. Shane Wright possède l’arsenal du très bon patineur : vitesse de pointe, accélération et premier pas le tout à un niveau rare pour un jeune talent. Pour certains, il manque encore d’explosivité ce qu’il peut corriger avec un travail de musculation sur le bas du corps.

Wright excelle dans la gestion du tempo. Il est capable d’accélérer ou de décélérer pour créer des jeux. Ses changements de vitesses maîtrisés lui permettent de battre individuellement ses adversaires. Shane Wright a montré un très bel équilibre et un rare contrôle de son corps pour son âge. Sa mobilité latérale est tout à fait impressionnante, ce qui se traduit notamment en défense. Shane Wright utilise rarement sa vitesse mais préfère dicter le rythme grâce à son excellent contrôle de la rondelle. Son jeu de jambes dans les petits espaces est encore perfectible, à voir comment cela se projette au niveau de la Ligue Nationale. Globalement, Shane Wright a tout les arguments pour devenir un grand patineur capable de gérer les efforts, porter la rondelle et surtout distribuer le jeu.

⚔️ Jeu offensif

Offensivement, Shane Wright sait tout faire. Le secteur dans lequel il s’est le plus illustré avec les Frontenacs est celui de meneur de jeu. Grâce à la maîtrise élite de la rondelle, Wright adore gérer le rythme des attaques, attendre ou accélérer pour permettre à ses coéquipiers de prendre la possession de la zone neutre. Excellent dans les entrées de zone, sa vision du jeu élite (vraiment) est tout à fait impressionnante. Il possède d’excellentes mains qui se combine parfaitement avec son coup de patin et son fort QI hockey. Des qualités qui nous permettent de le projeter facilement comme un porteur principal de rondelle au niveau LNH. Shane Wright est capable de distribuer le jeu à n’importe quelles vitesses, depuis n’importe quelles zones.

Mais lorsqu’on parle d’un joueur créateur, on imagine que son jeu offensif sans rondelle est moins performant. Ce n’est pas le cas avec Shane Wright. Et c’est peut-être cette polyvalence qui le rend si rare. Le centre de Kingston est également un excellent buteur. Il possède une palette de tir très développée et une libération vraiment rapide. Des poignets solides, une exécution impeccable et une qualité rare de réussir à toujours se positionner dans les endroits dangereux. Sa coordination main/œil est peut-être l’élément le plus impressionnant chez Wright. Capable de battre les gardiens dans de petits espaces avec ses mains agiles, il est très bon sur les rebonds et possède un temps de réaction nettement au-dessus de la moyenne. Voilà un talent qui semble voir tout en avance sur les autres, la marque des grands.

🛡️ Jeu défensif

La défense : l’élément qui fait saliver le plus les franchises de LNH lorsque l’on aborde le cas Shane Wright. Reconnu comme un centre bidirectionnel de très haut niveau en devenir, Wright est un très bon défenseur. Toujours bien positionné, un sens de l’anticipation développé, il parvient à éteindre le centre adverse avec une grande efficacité. Wright adore forcé son adversaire à entrer dans des zones difficiles, que ce soit pour une passe ou pour un tir. Toujours actif et investi en défense, Wright s’est démarqué comme un véritable leader défensif.

Son jeu du bâton est fluide et incisif, forçant ses adversaires aux revirements. Ce n’est peut-être pas ici que Wright excelle, mais son positionnement et son soutient constant à ses défenseurs font de lui un attaquant au talent défensif rare. Avec un joli 49% de mise au jeu remporté durant ses deux années en OHL, dont un 50,2% en séries, Wright est capable d’être impactant dans ce secteur, notamment en infériorité numérique.

✔️ Forces

  • Polyvalence.
  • Leadership.
  • Meneur de jeu.
  • QI Hockey élite.
  • Maniement de la rondelle.
  • Equilibre.
  • Défense collective.
  • Gestion du rythme.
  • Buteur sous-estimé.

Faiblesses

  • Puissance bas du corps.
  • Explosivité.
  • Agressivité.

Projection

Potentiel

Rôle en LNH

Minimum : Centre élite Top 6 // Maximum : Centre étoilé(s)

Projection repêchage LNH 2021 : Top 1

Oui, Shane Wright n’est ni Connor McDavid ni Auston Matthews. Oui, Shane Wright ne sera probablement pas capable de renverser une partie uniquement par sa vitesse ou sa puissance. Mais Shane Wright possède des qualités trop rares pour le voir échapper à la première place du repêchage 2022 de la Ligue Nationale. Excellent patineur, il sait tout faire sur la glace, en attaque comme en défense. Capable d’être projeter dans toutes les situations, à égalité, en avantage ou désavantage numérique, Shane Wright possède une polyvalence hors du commun qui lui vaut d’être comparé aux meilleurs attaquants bidirectionnels de la ligue. Autre qualité à souligner : Shane Wright est un véritable leader capable de porter une équipe aussi bien sur la glace que dans un vestiaire. Il n’est peut-être pas un talent générationnel comme certains l’ont pensé à ses jeunes années, mais Shane Wright demeure un excellent prospect qui va très bien s’adapter au jeu de la Ligue Nationale et connaître une belle carrière.

Franchise idéale : Choix 1 / ronde 1 / Canadiens de Montréal. Il n’y a pas d’hésitation possible pour nous au CCS. Shane Wright est le meilleur talent de cette cuvée, sans grand débat. Le CH doit sélectionner Wright pour sa polyvalence offensive, ses instincts, son QI hockey hors norme et sa vigilance défensive. Autre atout pour lui, Wright est un habitué de la pression médiatique. Une qualité qui sera mise à l’épreuve à Montréal. Le CH doit prendre le temps de développer ce talent rare et précieux pour construire une équipe stable et compétitive.

Tous les profils du repêchage 2022 par le CCS sont ici !

Shane Wright – Potentiel 5 étoiles
Juraj Slafkovsky – Potentiel 5 étoiles
Logan Cooley – Potentiel 5 étoiles

Simon Nemec– Potentiel 4,5 étoiles
Matthew Savoie – Potentiel 4,5 étoiles
Frank Nazar – Potentiel 4,5 étoiles

Brad Lambert – Potentiel 4 étoiles
Conor Geekie – Potentiel 4 étoiles
David Jiriceck – Potentiel 4 étoiles
Danila YurovPotentiel 4 étoiles
Jonathan Lekkerimäki – Potentiel 4 étoiles

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :