Euro 2022 Foot Féminin Sélections nationales

Lieke Martens, le modèle des jeunes néerlandaises

Alors que les Pays-Bas affrontent cet après-midi, le 13 juillet 2022, le Portugal, Lieke Martens figure comme l’une des joueuses à suivre. Après sa signature au PSG en juin dernier, la Néerlandaise est attendue au tournant. Elle a pour but de conserver le titre de championnes d’Europe. Passionnée de football depuis ses 4 ans, elle est devenue une star auprès des jeunes filles aux Pays-Bas.

Régularité au haut niveau

En 1997, à seulement 4 ans, Lieke Mertens s’inscrit au RKVV Montagnards, le club le plus proche de son lieu de naissance. En effet, la joueuse néerlandaise voit le jour le 16 décembre 1992 à Nieuw-Bergen, dans la province de Limbourg. Après 12 ans de football amateur, elle signe son premier contrat professionnel à 16 ans au SC Heerenveen. Suite à ses 18 matchs et 2 buts, elle quitte le club après seulement une saison pour rejoindre le VVV Venlo. Elle récidive, seulement un exercice, sauf qu’elle marque à 9 reprises en 20 matchs pour le club en jaune et noir.

« Quand j’étais jeune, mes seuls modèles étaient des hommes. J’ai l’impression d’être un exemple aujourd’hui, et je veux montrer aux filles ce qu’elles peuvent accomplir. »

Lieke Martens pour Nike.

Lieke Martens quitte alors les Pays-Bas pour un pays voisin, la Belgique. En effet, la Néerlandaise signe en 2011 au Standard de Liège. Elle réalisera ainsi sa saison la plus prolifique avec 17 buts en 25 matchs. Comme avec ses deux clubs précédents, elle ne reste pas plus d’un exercice et déménage en Allemagne pour prendre la direction de Duisbourg. Elle y restera 2 ans et inscrira 7 buts en 30 matchs. L’attaquante intègre ensuite l’équipe suédoise Kopparbergs/Göteborg FC. Après 12 buts en 37 matchs, elle rejoint FC Rosengård. Lieke Martens reste dans ses standings en marquant donc 20 buts en 36 matchs.

Lieke Martens sous le maillot Blaugranas. (Crédit : Wikipédia)

En 2017, après son excellent Euro et son très bon passage en Suède, le FC Barcelone s’offre la néo-star néerlandaise. Les Catalans tentent ainsi de rattraper leur retard sur les autres grands européens. Lieke Martens figure parmi les têtes d’affiches de ce projet et arrive avec l’objectif d’entrer dans une nouvelle dimension. Chose faite, puisqu’elle remporte 2 championnats, 4 Coupes, 1 Supercoupe et surtout la Ligue des Champions 2021. Après 5 années chez les Blaugranas, elle pose ses valises en France et signe au Paris Saint-Germain, avec la même idée que 2017, amener le club vers une nouvelle dimension.

La pièce maîtresse de la sélection

En plus de sa réussite en club, Lieke Martens est aujourd’hui la star de l’équipe néerlandaise de football. L’Oranje connaît sa première sélection à seulement 19 ans en 2011. Ses premiers matchs avec les Pays-Bas ont lieu à une période où le football féminin commence vraiment à se développer. À 29 ans, la néo-parisienne compte près de 140 sélections pour 55 buts. Pour une joueuse qui squatte le côté gauche depuis le début de sa carrière, cette statistique montre le talent et la qualité de finition au-dessus de la moyenne de celle-ci.

Lieke Martens, la star des Pays-Bas célèbre un but en sélection. (Crédit : France 24)

Toutefois, Lieke Martens ne se contente pas d’attendre le ballon pour marquer ses buts. La Néerlandaise reste une excellente joueuse de côté, alliant à la fois qualité technique, percussion, centres et capacité de jouer des deux pieds. Elle est imprévisible et élimine ainsi avec aisance ses adversaires sur son aile gauche. De plus, sa qualité de vitesse supérieure facilite sa domination sur la grande majorité des défenseuses droits. Enfin, elle dispose d’un important QI football, qui lui permet d’utiliser toutes ses qualités et de devenir la joueuse que l’on connaît aujourd’hui.

Compilations de moments fort de Lieke Martens. (Crédit : SilvaSkills)

« Après avoir gagné l’Euro en 2017, j’ai été reconnu partout aux Pays-Bas et même plus. Hors du terrain, ma vie a changé, mais j’ai dû faire avec. C’est une partie du métier, c’est ce que le football masculin a, et c’est que nous voulions. J’ai toujours dis que ce serait bien que nous ayons de la reconnaissance. Maintenant, nous l’avons. »

Lieke Martens sur les conséquences positives de la victoire à l’Euro 2017.

Son plus grand accomplissement avec les Oranje reste donc l’Euro 2017. Lieke Martens termine meilleure joueuse de la compétition et participe alors au 1er titre européen de la sélection néerlandaise féminine de football. De plus, cette compétition avait lieu chez elle, aux Pays-Bas. Elle compte aussi parmi le groupe à avoir atteint la finale de la Coupe du Monde féminine seulement 2 ans plus tard. Lieke Martens œuvre donc en tant que tête d’affiche de l’excellente génération néerlandaise.

Une volonté sans faille

La ville natale de Lieke Martens ne comptait alors aucun club de football réservé aux filles ou femmes. Elle débute donc dans un club « de garçon ». Pendant tout son passage dans le football masculin, les jeunes hommes émettaient des doutes sur son niveau. Ils ont été agréablement surpris par ses capacités techniques et de vitesses fulgurantes, la future joueuse professionnelle prouve qu’elle mérite autant que tous les autres d’être dans le XI titulaire.

Lieke Martens, meilleure joueuse de l’Euro 2017. (Crédit : UEFA.com)

Ses coéquipiers ne doutaient plus et n’étaient plus un « problème » pour Lieke Martens. Son principal souci devenait alors ses adversaires masculins qui refusaient de jouer contre une fille. Lorsque les enfants veulent adopter un mauvais comportement, ils ne le font pas à moitié. La joueuse néerlandaise a subi des tirages de cheveux, des insultes, des moqueries et surtout les rabaissements. Toutes ces épreuves deviennent alors son pilier, sa force de motivation pour devenir la meilleure, pour prouver qu’elle est aussi à sa place.

« Je suis super contente de pouvoir inspirer les petites filles et leur montrer ce qu’on peut accomplir avec du travail. »

Lieke Martens pour Nike.

Le travail finit par payer, Lieke Martens incarne la persévérance et la motivation. Sa force de caractère lui a permis d’atteindre les sommets du football féminin et surtout de devenir une véritable star dans son domaine. À 29 ans, l’Oranje se lance dans un nouveau défi de taille, remporter la première Ligue des Champions du Paris Saint-Germain.

À lire aussi : Sara Björk Gunnarsdóttir – Maman et pilier de l’Islande

Crédit photo de couverture : Women Sports

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :