Site icon Café Crème Sport

NBA Scouting 2023 – Les favoris de la rédaction

La saison de College Basketball débute ce lundi 7 novembre. Pour de nombreux joueurs, il s’agit d’une année charnière, celle qui devrait déterminer leur place aux yeux des scouts NBA et par conséquence, dessiner leur avenir par rapport à la Grande Ligue. Surprises, contre-performances, explosions, blessures… Tout peut se passer lors de ces prochains mois. De l’expert Mike Schmitz aux passionnés de l’évaluation de prospect, le monde du scouting va épier les moindres faits et gestes de chaque joueur pour tenter de cerner leur profil et enfin se prêter au jeu de la projection pour la draft NBA 2023 et leur avenir en NBA sur le long terme. La Scouting Squad du CCS ne déroge pas à cette règle et commence sa saison en vous proposant trois prospects très particuliers. Trois stars qui se détâchent clairement du reste de la cuvée. Fun fact : aucun évolue à l’université. (source : spox.com)

Victor Wembanyama

Source : Kicker

Date de naissance : 4 janvier 2004 – Classe : Freshman

Club : Boulogne-Levallois – Poste : Pivot

Mensurations
Taille : 224 cm – Poids : 95 kg – Envergure : 244 cm

Et si nous, français, tenions pour la première fois de l’histoire un numéro 1 de Draft ? Voici tout l’enjeu de la saison dans l’hexagone. Les yeux du monde entier sont rivés sur le frenchie aux mensurations complètement folles. Si des questions pouvaient subsister après que ce dernier ait pris l’option de rejoindre Boulogne-Levallois plutôt que de poursuivre son ascension avec l’ASVEL, force est de constater que ce choix semble avoir été le bon. Plus de minutes et plus de liberté pour exprimer ses qualités, voilà ce que le coach Vincent Collet lui a offert et c’est le monde entier qui peut en profiter. En effet, après deux matchs d’exhibition face à la Ignite Team où le joueur français a brillé avec 36 points, 8 rebonds et 5 contres de moyenne, les américains se sont pris d’une passion complètement délirante pour le prospect. Les stars de la ligue et en particulier le King LeBron James en personne n’ont d’ailleurs pas tarit d’éloges au sujet du géant des Mets. La NBA, quant à elle, a décidé de s’offrir les droits de l’équipe francilienne pour diffuser ses exploits. Cette effervescence est dû aux qualités du prospect. Un combo taille-mobilité qui en fait un joueur hors du commun.

La première chose qui saute aux yeux lorsque l’on voit Victor Wembanyama sur un parquet, c’est sa capacité à dissuader les joueurs adverses. Son envergure phénoménale lui permet de multiplier les contres en haute altitude et il est donc aisé de se projeter quant à l’impact qu’il pourrait avoir dès son entrée dans la grande ligue. Néanmoins, du haut de ses 2m24, le français devrait être en difficulté latéralement et dans la vitesse d’appui. Malheureusement pour ses adversaires, ce n’est pas le cas. Wembanyama est extrêmement mobile et bouge bien mieux que la plupart des intérieurs. Il est donc difficile de le prendre à revers. Cette qualité pourrait à elle seule en faire un top prospect de sa génération mais comme la nature fait parfois bien les choses, Victor a aussi un attirail offensif impressionnant. Le pivot des Mets est en effet capable de dégainer longue distance avec une grande efficacité. S’il ne pose pas encore réellement les pick, il offre l’option de roll ou l’option de pop de loin. On a même pu le voir poser un dribble et driver au cercle par moment. Comment est-il possible de défendre un joueur de cette taille capable de proposer tant de choses offensivement ?

Partant de ce postulat, il est difficile d’imaginer Victor Wembanyama glisser dans le classement de la prochaine Draft. Seule une blessure pourrait contrarier les plans du Français. Il faudra cependant rester attentifs à ce dernier point, en particulier après celle subie par Chet Holmgren durant l’intersaison.

Scoot Henderson

Source : Yahoo Sport

Date de naissance : 3 février 2004 – Classe : Freshman

Université : Ignite Team (G-League) – Poste : Meneur

Mensurations
Taille : 193 cm – Poids : 88 kg – Envergure : 206 cm

Scoot Henderson est destiné à être bien plus qu’un prix de consolation. Le meneur natif de Marietta en Géorgie semble même contester (un peu) le statut de n°1 de la Draft NBA 2023 à l’extraterrestre français. Rien qu’un peu, c’est déjà fou lorsqu’on regarde l’enthousiasme que suscite Wembanyama. Déjà remarqué (et remarquable) en high-school avec une saison junior en 32 points, 7 rebonds et 6 passes de moyenne par match, le joueur de l’Ignite Team a bluffé les scouts la saison dernière en seulement quatre rencontres de G-League. Entouré de prospects comme Jaden Hardy, Marjon Beauchamps ou Dyson Daniels, tous en lisse pour le premier tour de la Draft 2022, Henderson s’est tout simplement imposé comme le meilleur espoir de l’équipe.

Mais alors, qu’est-ce qui rend Scoot Henderson si spécial ? C’est un athlète tout simplement exceptionnel doté d’une explosivité naturelle si rare qu’il est difficile de trouver des comparaisons. Une grande majorité des scouts évoque des noms comme Derrick Rose avant blessure ou Ja Morant. Rien que ça. Puissant, rapide, détente verticale impressionnante, changements de direction et de vitesse stupéfiants… Un guard supersonique en somme. Mais Scoot Henderson, ce n’est pas qu’un physique, c’est aussi un excellent gestionnaire. Si son jeu de passe avait été mésestimé, il a montré tout au long de la saison dernière qu’il est capable d’être un porteur de ballon organisateur absolument incroyable. Lecture du jeu, QI basket, qualité de passe, gestion de pick and roll… Sa maîtrise du jeu, des temps et des espaces, semble vraiment être hors du commun. Scoot Henderson est aussi un travailleur. Son jeu sur pull-up faisait grimacé les analystes, mais le jeune garçon a travaillé dessus cet été et nous a proposé une réelle amélioration dans ce domaine dans les rencontres de présaison.

Sans aucun doute, Scoot Henderson est un talent absolument exceptionnel qui ne doit sa seconde place annoncée à la Draft 2023 qu’à la présence de l’O.V.N.I Victor Wembanyama. Dans les dernières drafts, il aurait assurément été n°1 de sa cuvée. Cette saison, nous attendons de lui une véritable confirmation avec une attention portée particulièrement sur son tir extérieur et sa défense. De la mentalité au physique en passant par le QI basket, Scoot Henderson a tout pour réussir et devenir un futur franchise player, meneur n°1 et première option offensive.

Amen Thompson

Source : TBT Tournament. Mark Kuhlmann/TBT

Date de naissance : 30 janvier 2003 – Classe : Freshman

Université : Overtime Elite – Poste : Meneur / Arrière (#1)

Mensurations
Taille : 201 cm – Poids : 87 kg – Envergure : 206 cm

Si les deux premières places de la draft 2023 paraissent être déjà fixées et réservées aux deux phénomènes présentés ci-dessus, les places pour la lotterie sont beaucoup plus disputées et une bonne dizaine de prospects peuvent prétendre à la 3e place de cette draft. Toutefois, un nom se dégage légèrement des autres dans le but de compléter le podium derrière Wembanyama et Henderson : il s’agit d’Amen Thompson. Frère jumeau d’Ausar Thompson (qui fait également partie de cette cuvée et qui est attendu plutôt en fin de lotterie), Amen évolue dans le programme Overtime Elite, ligue créée il y a tout juste un an afin de proposer une alternative au cursus scolaire classique (lycée/université) et à la G-League Ignite. Après avoir dominé en année junior au lycée avec une moyenne de 20,5 points, 8,4 rebonds et 4,4 passes de moyenne par match, Amen décide donc d’intégrer le programme de l’Overtime Elite plutôt que de suivre la voie universitaire.

Si l’adversité et le niveau de compétition de l’OTE font souvent débat, le talent de Thompson, lui, ne fait aucun doute. Combo guard de plus de deux mètres avec des qualités athlétiques impressionnantes, Amen Thompson fait vibrer tous les observateurs par son explosivité et sa verticalité. Ce profil de slasher est un très bon driver avec une qualité de dribble de haut niveau ce qui, coupler à sa vitesse, lui permet d’effacer avec aisance bon nombre de ses défenseurs. Quelques passes bien senties ont été noté, particulièrement lors de ses derniers matchs (pendant l’OTE Pro Day Scrimmage 2022 par exemple) mais on sent que le joueur est un scoreur avant d’être un passeur. Problème récurrent chez beaucoup de scoreur de haut niveau qui dominent dans les catégories jeunes, la défense de Thompson est fluctuante. Les outils physiques et athlétiques sont là (envergure de 2m06, mobilité latérale honnête) mais l’implication fait souvent défaut et Amen semble parfois complètement désintéressé par ce côté du terrain. Quant au tir, cela reste probablement le plus gros chantier du joueur. La mécanique, sans être catastrophique reste perfectible (malgré une amélioration entre la saison dernière et les premiers matchs visionnés cette saison) et les pourcentages ne sont pas aux rendez-vous.

On le sait, les deux premiers noms cités par Adam Silver en juin 2023 devraient provenir de la Betclic Elite et de la G-League. Mais si beaucoup de prospects en NCAA peuvent prétendre au 3e choix de draft, Amen Thompson semble tenir la corde pour le moment. Un athlète nettement au-dessus de la moyenne et un scoreur létal si on lui laisse un peu de champ pour prendre de la vitesse. Cette année, on observera de près les efforts défensifs mais surtout les progrès au tir. Si le joueur veut être drafté sur le podium et avoir une place proéminente dans une équipe NBA sur le long terme, il doit montrer des progrès sur son tir, que ce soit en pull up ou en catch & shoot et aussi bien à mi-distance qu’à 3 pts.

Ces trois joueurs ne sont qu’une infime partie des prospects qui se présenteront à la draft en 2023. Et si pour Victor et Scoot, leur sélection dans les plus hautes places de la draft ne fait que peu de doute, Amen va devoir montrer des progrès s’il veut verrouiller la 3e place et compléter ce podium. Quoiqu’il en soit, la bataille pour une place dans le haut de la draft semble être plus ouverte qu’elle ne l’a été sur les dernières saisons. Nick Smith Jr, Cam Whitmore, Dariq Whitehead, Keyonte George, Jarace Walker mais aussi Ausar Thompson… Les prétendants à une place dans la lottery sont nombreux, ce qui promet une saison de scouting excitante !

Quitter la version mobile