Foot Premier League

Premier League : les interrogations pour la saison à venir (1/3)

Dans un peu moins d’une heure, la Premier League reprend ses droits en Angleterre, avec un derby londonien en guise d’amuses-bouches. En effet, le promu Fulham reçoit, à 13h30, dans son stade de Craven Cottage, des Gunners d’Arsenal remontés comme des coucou après un exercice 2019/2020 très compliqué. Pour l’occasion, le CCS va tenter de répondre à plusieurs questions qui rythmeront cette saison 2020/2021.

Liverpool réussira-t-il à conserver son titre ?

Auteurs d’une saison historique en tout point, les hommes de Jürgen Klopp voudront forcément conserver un titre qui leur a échappés pendant plus de 30 ans. Cela étant, l’équipe si dominante qui ne perdait pas un match en 2019 a laissé sa place à une équipe plus fébrile, concédant plus de buts et subissant plus les événements en 2020.

La crise sanitaire et la décompression post titre peuvent expliquer ses errements, mais les derniers matchs amicaux ainsi que la défaite face à Arsenal lors du Community Shield (1-1, 5 tab à 4), il y a quelques jours confirment que les Reds ne sont pas dans la forme de leur vie et que la saison qui arrive s’annonce bien plus compliquée que la précédente.

Les joueurs de Liverpool pendant la séance de tirs au but, défait par Arsenal lors du Community Shield (The Liverpool Offside)

Concernant les prétendants, Chelsea, Manchester Utd et Arsenal semblent aller bien mieux qu’il y a quelques mois, mais le gap entre ces équipes et les Reds était tellement grand qu’il parait assez peu probable de voir l’une de ces équipes lutter jusqu’au bout pour le titre. En revanche, s’il y a bien un club capable de challenger Liverpool, pour la saison qui arrive, c’est bien Manchester City, notre favori. Champion en 2018 et 2019, les Citizens de Pep Guardiola ont dû s’incliner face à des Reds quasi invincible, la saison dernière et seront évidemment revanchard.

Au niveau du mercato, si Liverpool ne s’est pas montré très actif (en attendant la possible arrivée de Thiago Alcantara), les Sky Blues, eux l’ont été et ont déjà enregistrés les arrivées de Nathan Aké, en provenance de Bournemouth pour un peu plus de 40M € et de Ferran Torres, en provenance de Valence pour près de 27M €, en attendant une possible arrivée de Kalidou Koulibaly. Comme à son habitude, Manchester City se donne les moyens pour tenter d’aller chercher le titre et au vu de la dynamique des hommes de Jürgen Klopp la lutte s’annonce une nouvelle fois acharnée très intéressante à suivre.

Qui succedera à Jamie Vardy pour le titre de meilleur buteur ?

Avec 23 buts, l’attaquant des Foxes s’est adjugé le titre de meilleur buteur de Premier League, la saison dernière, juste devant Danny Ings (Southampton) et Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal), ces derniers culminant tout deux à 22 buts.

Encore une fois, la concurrence s’annonce terrible cette saison, d’autant plus qu’un prétendant de choix a fait son apparition du côté de Chelsea, en la personne de Timo Werner. L’ex attaquant du RB Leipzig, arrivé sur les bords de la Tamise pour un peu plus de 50M € n’est clairement pas venu pour faire de la figuration et sera le finisseur d’une attaque qui a fait peau neuve durant l’intersaison (en plus de Werner, les Blues se sont attachés les services de Kaï Havertz et Hakim Ziyech). Auteur de 78 buts (et 27 passes décisives) en seulement 127 matchs de Bundesliga sous les couleurs du RB Leipzig, l’attaquant allemand sera, à n’en pas douter, l’un des principaux concurrents à la succession de Jamie Vardy.

Timo Werner semble déjà très heureux sous ses nouvelles couleurs (talkSPORT)

Parmi les autres noms susceptibles de se mêler à cette lutte, nous avons les habitués Jamie Vardy, Pierre-Emerick Aubameyang, Sergio Agüero, Harry Kane, Mohamed Salah, Raheem Sterling ou Sadio Mané, mais également ceux qui veulent se faire pardonner d’une saison 2019/2020 moyenne statistiquement comme Roberto Firmino, Alexandre Lacazette ou Richarlison. Enfin, il y a les outsiders, ceux qui, depuis une ou deux saisons montrent qu’ils sont capable d’aller titiller les têtes d’affiches comme Danny Ings, Gabriel Jesus, Anthony Martial, Marcus Rashford, Heung-Min Son ou Raul Jiménez ont pu nous le montrer, ces deux dernières saisons.

Si nous devions mettre une pièce sur un joueur, nous miserions probablement sur Pierre-Emerick Aubameyang. En effet, auteur de 44 buts sur les deux dernières saisons (personne ne fait mieux en Angleterre) dans une équipe en grande difficulté offensive, le gabonais pourrait pleinement profiter du renouveau qui touche les Gunners depuis l’arrivée de Mikel Arteta à la tête de l’équipe.

Le Leeds de Marcelo Bielsa parviendra-t-il a imiter le Wolverhampton de Nuno ?

Promu cette saison en Premier League, les Peacocks retrouvent l’élite 16 ans après l’avoir quitté. Les supporters des Whites doivent en très grande partie leur salut à un homme, Marcelo Bielsa. El Loco a, en l’espace de deux saisons, redonné vie à un club qui végétait dans le ventre mou de la Championship depuis plusieurs saisons. En mettant en place un jeu léché, avec des ressorties de balles et des circuits de passes abouties, il a montré que les idées de jeux pouvaient prévaloir sur un effectif en terminant premier avec 10 points d’avance sur le second, la deuxième meilleure attaque et la meilleure défense du championnat. Leeds remonte aussi en Premier League avec l’étiquette de club ambitieux qui ne se satisfera pas d’un simple maintien, à la manière de ce qu’avait fait Wolverhampton, il y a quelques saisons, lors de leur remontée.

Cette remontée, en PL, c’est avant tout une grande victoire pour Marcelo Bielsa (talkSPORT)

Accompagné d’un mercato ambitieux avec notamment les signatures définitives d’Illan Meslier et d’Hélder Costa ainsi que les arrivées de Rodrigo Moreno (30M €) et Robin Koch (13M €), Bielsa a ciblé les postes qu’il fallait à tout prix améliorer (avant-centre, défenseur central) et à tout cela nous pourront peut être bientôt ajouter un milieu plus créatif (Rodrigo De Paul serait également pisté par Leeds). Pour toutes ces raisons, non seulement nous voyons les Peacocks se maintenir, mais nous les voyons aussi être une des surprises de la saison… même si la Premier League est un championnat difficile, peut être le plus dur au monde, rien que pour Marcelo Bielsa, nous avons envie de voir de nouveau un Leeds Utd fort, jouant la première partie de tableau et cela serait un joli pied de nez fait à certains journalistes, notamment en France…

Crédit Une : thesportsdb.com

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :