Handball Omnisport

Troisième victoire, première perte (France 25-24 Suisse)

Après les succès inauguraux face à la Norvège et à l’Autriche, les Bleus de Guillaume Gille étaient opposés à la Suisse pour clôturer le tour préliminaire de ces Championnats du Monde. Assurés de la qualification, les Français pouvaient aborder ce match avec l’esprit tranquille, tout en restant concentrés pour ne pas entacher les beaux débuts de ce mondial. Initialement non-qualifiés pour ces championnats du Monde, les Suisses n’ont rien à perdre et peuvent même se prendre à rêver après leur succès face aux Autrichiens. Au terme d’un match compliqué, la France s’impose finalement dans la douleur.

Intermittences et inquiétude

A l’occasion de ce match contre la Suisse, Wesley Pardin fait son retour dans les buts, après son match XXL face à la Norvège, et la titularisation de Vincent Gérard contre l’Autriche. Abalo et Guigou laissent leurs places à Descat et Porte sur les ailes, tandis que Kentin Mahé fait son retour dans le 7 titulaire. Nedim Remili honore quant à lui sa première titularisation dans ce Mondial. Le premier buteur du match est français, il s’agit de Luka Karabatic, faisant jouer son physique à l’intérieur dès les premières secondes de jeu. Quelques minutes plus tard, il provoque la première expulsion temporaire suisse et un jet de 7 mètres que Kentin Mahé convertit. Andy Schmid, maître à jouer suisse, ne tarde pas à imposer son leadership et inscrit les premiers points de sa sélection. Grâce à son 4/4, les deux équipes se retrouvent à égalité après 10 minutes de jeu (5-5).

Plus encore, les Suisses prennent les devants en profitant de quelques largesses défensives et des parades de Nikola Portner. Les Bleus n’y sont pas, et Guillaume Gille le sent bien ; le coach français prend un temps mort après moins d’un quart d’heure pour remobiliser les siens. Les conséquences sont immédiates, Ludovic Fabregas, Hugo Descat et Wesley Pardin s’illustrent immédiatement. C’est finalement Kentin Mahé qui permet aux Bleus de recoller au score à 8 partout avant que Dika Mem ne redonne l’avantage aux siens. La défense bleue est de retour, mais un évènement vient couper le souffle de tous les joueurs : la blessure de Wesley Pardin, touché au genou. Vincent Gérard signe une parade pour son entrée, mais l’inquiétude prime pour son homologue. Au cours d’une mi-temps mitigée, la France a montré de belles choses par intermittences mais s’est fait surprendre par des Suisses audacieux. La blessure de Wesley Pardin semble avoir stoppé les bonnes intentions bleues.

Score à la mi-temps : 14-14

La France souffre, Vincent Gérard soulage

Au retour des vestiaires, Kentin Mahé et capitaine Guigou mettent les Français sur de bons rails sans pour autant écarter la menace suisse. Les Bleus ne parviennent pas à faire le break et s’en remettent aux très rares manqués de Andy Schmid pour conserver leur but d’avance. Melvin Richardson, Jean-Jacques Acquevillo et Luc Abalo font leurs apparitions mais c’est bien Dika Mem qui réveille les Bleus par quelques missiles expédiés dans les filets helvètes. S’il y a bien un joueur qui ne faiblit pas, c’est Andy Schmid. Sur la même lignée que la première mi-temps, l’arrière suisse enchaîne les buts et maintient sa sélection au contact. Les Suisses égalisent à 21 partout, aucun répit n’est accordé aux Bleus qui butent sur un Nikola Portner très inspiré. De l’autre côté, Vincent Gérard ne parvient pas à stopper les tirs suisses, un peu abandonné par sa défense.

Entré suite à la blessure de Wesley Pardin, Vincent Gérard a rassuré les Bleus en fin de match (Image : L’Internaute)

La fin de la seconde mi-temps ressemble à un mauvais rêve pour les joueurs français. Même en supériorité numérique, ils ne parviennent pas à enterrer les Suisses. Romain Lagarde écope de deux minutes d’exclusion au pire des moments alors que la France mène 24-23. C’est à ce moment-là que Vincent Gérard décide de se mettre en lumière en réalisant deux parades déterminantes. Dika Mem est exclus à son tour pour une faute offensive, les Français sont à 4 contre 6 mais Vincent Gérard est réveillé. Luc Abalo soulage la France à une minute trente de la fin en donnant deux buts d’avance. Après une dernière action confuse, la Suisse ne parvient pas à égaliser et la France s’impose 25 à 24. Que ce fut compliqué de tenir ce score pour les joueurs de Guillaume Gille. La victoire est là, certes, mais le contenu non. La Suisse a su poser de sérieux problèmes aux Français, et notamment Andy Schmid qui termine le match avec 10 buts à son compteur personnel.

La France termine son tour préliminaire avec un 3 sur 3 bienvenu. La performance face à la Suisse doit être une piqûre de rappel pour des Bleus friables. Lors du tour principal, les Bleus seront opposés aux sortants du groupe F.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :